Netflix : la fin du partage gratuit des comptes

Netflix fin du partage de compte gratuit

Selon Netflix, près de 100 millions de personnes profiteraient de la plateforme sans payer, grâce au mot de passe d’un proche.

À plusieurs reprises, le géant du streaming Netflix a déjà prévenu ses utilisateurs du monde entier concernant la fin du partage de comptes. En effet, cette pratique très répandue serait bientôt facturée, et cela, d’ici à la fin du premier trimestre 2023. Plus d’informations dans les lignes qui suivent.

La fin de la gratuité du partage des compte est maintenant officielle

Bien que les dirigeants Netflix avaient déjà prévenu leurs utilisateurs depuis plusieurs mois, aucune date officielle n’a été annoncée. Mais comme précisé dans une lettre adressée aux actionnaires le 19 janvier, ce sera au plus tard pour la fin du premier trimestre 2023. La SVOD prévoit de “déployer le partage payant à plus grande échelle au cours du premier trimestre 2023”.

Sur les pages d’aide de l’entreprise, la plateforme informe que les personnes qui ne vivent pas dans le même foyer devront utiliser chacun leur propre mot de passe pour bénéficier de l’accès à Netflix. Elle a ensuite ajouté qu’avec une multitude d’offres proposées, il est facile de s’abonner à Netflix. Et comme d’habitude, l’abonné aura la possibilité de changer d’offre ou d’annuler son abonnement à tout moment.

À lire aussi : Comment choisir son agence d’influence ?

Chaque partage équivaut à un abonnement payant en moins pour Netflix. D’après Greg Peters, co-directeur général de Netflix, c’est de l’argent perdu qui ne manque pas de compromettre la capacité à long terme à investir sur Netflix et à l’améliorer.

L’option de partage de compte Netflix pour 3 ou 4 euros par mois

Netflix a tout d’abord envisagé d’ajouter du contenu payant à son catalogue. Dans cette option, les dirigeants de Netflix espéraient que la crainte des utilisateurs de voir leur facture augmenter les incite à ne pas partager leurs mots de passe. Mais finalement, l’entreprise a préféré s’appuyer sur l’adresse IP de la connexion internet utilisée pour se connecter au compte, et ainsi faire payer l’utilisateur supplémentaire. Bien qu’elle ne rende pas tout le monde heureux, cette mesure fonctionne en Amérique latine. Cela a obligé de nombreux utilisateurs à choisir de payer pour le partage.

Pour le moment, aucun prix officiel n’a encore été établi. Mais des spécialistes évoquent un tarif correspondant à 3 ou 4 euros par mois pour avoir l’option de partage.

L’abonnement avec des publicités

Netflix a lancé un abonnement avec des publicités. Cette formule, appelée Netflix Essentiel avec pub, coûte 5,99 euros par mois. C’est environ 30 % de moins que l’offre Essentiel d’entrée de gamme. L’objectif de Netflix est d’attirer de nouveaux utilisateurs qui n’auraient pas franchi le cap à cause du prix. Néanmoins, aux États-Unis, cette formule n’aurait représenté que 9 % des inscriptions durant le mois de novembre, dont près de la moitié sont des personnes déjà abonnées qui ont souhaité descendre en gamme.

À lire aussi : Victime de fraude bancaire : Que faire en cas de paiement suspect sur la carte bancaire ?

D’après les prévisions, cette nouvelle formule devrait lui rapporter 4,5 millions d’abonnements supplémentaires au cours du quatrième trimestre. Le total devrait être de 227,5 millions d’abonnés d’ici à la fin de l’année.

Le transfert de profil Netflix

Comme annoncé dans un communiqué, Netflix a mis en place l’option transfert de profil. Cette fonction permet de transférer le contenu d’un profil vers un nouveau compte, lors de la souscription d’un nouvel abonnement. De ce fait, le titulaire du profil ne perdra pas ses recommandations, sa liste de visionnages, ses paramètres et ni même ses sauvegardes de jeux. Il est à noter que la copie n’entraînera pas la suppression du profil du compte d’origine. Cette option vise surtout à inciter indirectement les adeptes du partage de compte à prendre leur propre abonnement.

La fonction transfert de profil Netflix est en cours de déploiement à l’échelle mondiale. Lorsqu’elle sera disponible, les utilisateurs recevront un e-mail.