Livret A et LDDS à 3% : découvrez l’astuce pour maximiser vos intérêts

Livret A et LDDS

C’est officiel, le taux de rémunération du Livret A et LDDS (Livret de développement durable et solidaire) sera relevé à 3 % au 1er février 2023.

C’est l’occasion rêvée pour maximiser vos intérêts, car vous aurez l’opportunité de gagner plus de gains cette année par rapport à l’année dernière. De ce fait, adoptez les bons réflexes pour améliorer grandement la rentabilité de votre placement. Dans cet article, nous vous parlerons d’une astuce qui pourra vous aider à atteindre cet objectif. 

Une hausse historique

À partir du 1er février prochain, vos livrets d’épargne réglementée vont vous rapporter beaucoup plus d’intérêts qu’avant. La rémunération du produit d’épargne réglementé par l’État aura été multiplié par 6 en un an seulement : une hausse historique depuis 2009. En effet, le Livret A va passer de 0,50 % début 2022 à 3 % en 2023, tout comme le LDDS. Quant au Livret d’épargne Populaire (LEP), ce produit va passer à 6,10 %.

Si par exemple, en 2022, un Livret A moyen nanti de 5 800 euros a permis de toucher 80 euros d’intérêts, ce chiffre va pouvoir se rapprocher de 180 euros en 2023. Si le taux de rémunération venait encore à être relevé en août prochain, ce qui est probable, ce chiffre pourra même atteindre 200 euros.

Les livrets réglementés seront donc beaucoup plus attractifs cette année par rapport à 2022. Dans le contexte actuel où l’inflation ne cesse de prendre de l’ampleur, investir dans les livrets peut vous aider à protéger vos liquidités contre la flambée des prix. D’ailleurs, cette hausse a été décidée pour suivre l’inflation ainsi que la remontée des taux interbancaires. 

Cependant, même si cette hausse est du jamais-vu auparavant, elle n’est pas pour autant proportionnelle au taux d’inflation qui est de 5,9 % sur un an pour décembre 2022, et 6,2 % en octobre et en novembre.

À titre d’information, la Banque centrale européenne (BCE) avait estimé initialement une hausse du taux du Livret A à 3,3 %. Mais selon les dires du gouverneur de la Banque de France (BDF),  François Villeroy de Galhau, le chiffre sera finalement arrondi à 3 % en raison de “circonstances exceptionnelles”.

À lire aussi : Crise énergétique : un tarif garanti pour les TPE

Ce que vous devez savoir pour maximiser vos intérêts

À l’heure actuelle, il redevient intéressant de maximiser la production d’intérêts.

Ne mettre que le strict minimum dans votre compte courant

Premièrement, nous vous conseillons de conserver sur votre compte courant uniquement le strict minimum pour vos dépenses quotidiennes. De l’argent en plus sur votre compte courant constitue des intérêts perdus, une erreur à éviter absolument.

À lire aussi : Économie d’électricité : le geste qui vous sera utile pour baisser votre facture

Le système des quinzaines

Afin de maximiser vos gains, il est important de comprendre la règle des quinzaines. C’est une mention qui apparaît dans les descriptifs de tous les livrets d’épargne : “Intérêts calculés par quinzaine”.

Il est d’abord important de rappeler que chaque opération sur un livret bancaire dispose de deux dates de références, que ce soit pour le versement ou pour le retrait : 

  • La date réelle de l’opération
  • La date de valeur, soit la date à partir de laquelle la somme versée ou retirée commence ou cesse de produire des intérêts.

La règle des quinzaines retient 2 dates de valeur chaque mois, à savoir le 1er et le 16 du mois. En d’autres termes, le calcul des intérêts débute le 16 du mois pour tous les versements effectués entre le 1er et le 15. Quant aux versements effectués entre le 16 ou après, le calcul des intérêts commencera le 1er du mois suivant.

Pour ce qu’il en est des sommes retirées, elles cessent de produire des intérêts le 1er du mois pour tout retrait réalisé entre le 1er et le 15 du mois. Pour les retraits effectués le 16 ou après, elles cessent de générer des intérêts le 16.

L’astuce ultime pour maximiser vos intérêts est donc la suivante : attendre le 1er ou le 16 pour effectuer des retraits, et à l’inverse, faire des versements avant le 1er ou le 16 du mois.