Arnaque au Sécuripass : une nouvelle arnaque bien travaillée signalée aux autorités de Lusigny

Arnaque au Sécuripass

Deux victimes se sont présentées à la brigade de gendarmerie de Lusigny-sur-Barse pour porter plainte contre cette nouvelle arnaque

Les nouvelles formes d’escroquerie se font de plus en plus nombreuses ces derniers temps. En effet, les personnes mal intentionnées ne manquent pas d’imagination pour créer de nouvelles méthodes dans le but de soutirer de l’argent à leurs cibles. Ces dernières semaines, une nouvelle arnaque a vu le jour : il s’agit de l’arnaque au Sécuripass. La brigade locale lance un appel à vigilance.

Le Sécuripass, qu’est-ce que c’est?

Il est question d’un service digital qui vous permet de vous authentifier via l’application Ma Banque lors de vos opérations à distance. L’authentification se fait avec un code personnel et confidentiel, ou avec votre empreinte digitale. En créant ce service, les banques avaient pour objectif de protéger les clients qui procèdent à des paiements en ligne. Le Sécuripass vous permet donc d’effectuer des opérations à distance de façon simple et sécurisée. Aujourd’hui, l’utilisation du Sécuripass est obligatoire dans presque toutes les banques et les sites e-commerce.

À lire aussi : Arnaque au PV de stationnement : une arnaque bien ficelée

L’utilisation du Sécuripass est assez simple. Pour valider un quelconque achat en ligne, l’utilisateur qui dispose déjà au préalable de l’application mobile de sa banque, reçoit une notification. Dans cette notification, l’utilisateur est invité à inscrire son mot de passe ou à procéder à une authentification biométrique.

Comment les escrocs procèdent pour arnaquer grâce au Sécuripass?

Bien que le Sécuripass soit un système censé permettre de renforcer la sécurité de l’utilisateur, des malfrats ont réussi à utiliser le service à des fins malveillantes. Pour ce faire, les malfaiteurs ne contournent pas directement la double authentification mise en place par les banques. Ils sont plus malins et jouent la carte de la confusion.

Ils récoltent des données sur des sites e-commerce concernant la cible

Les escrocs profitent des fuites de données sur les sites d’e-commerce. Puis, ils recueillent toutes les informations dont ils ont besoin : les informations bancaires, les coordonnées téléphoniques et l’adresse mail. Les malfrats vont ensuite utiliser ces données recueillies pour réaliser un achat en ligne ou un virement.

Ils contactent la cible pour l’inciter à effectuer l’authentification à deux facteurs

La cible est contactée par téléphone. Les arnaqueurs se font passer pour des conseillers bancaires, ou parfois des agents de la répression des fraudes, pour alerter sur une soi-disant tentative d’arnaque au Sécuripass. Ils rassurent ensuite la victime en lui apprenant que l’opération sera annulée dès lors qu’elle aura validé l’action sur son Sécuripass. Une fois la victime mise en confiance, elle s’exécute sans se rendre compte qu’elle vient de se faire arnaquer.

À lire aussi : Arnaque des faux agents EDF : un couple victime des escrocs

Que faut-il faire pour éviter de tomber dans ce genre de piège?

Avec une arnaque bien pensée et un discours bien ficelé, il est difficile d’appréhender le piège. La brigade de Lusigny a adressé un message de rappel aux habitants de la commune : pour se protéger de ce genre d’arnaque, il ne faut jamais suivre les instructions reçues par téléphone. Si vous êtes contactés par votre banque pour effectuer ce genre d’opération, il serait mieux de vous rendre directement dans votre agence bancaire ou de la contacter par téléphone par vos propres moyens.

Que faire si vous êtes victime de l’arnaque au Sécuripass?

Il existe un site gouvernemental mis à disposition des Français pour se prémunir de ce genre d’arnaque. Il s’agit du site www.cybermalveillange.gouv.fr. C’est le site de référence pour tout comprendre des cyberattaques. Vous y trouverez donc tout un tas d’informations pour anticiper les cyberattaques qui sévissent actuellement.

Sur le site, vous avez la possibilité de réaliser un diagnostic de votre situation personnelle en cas d’attaque. Des conseils vous seront donnés pour vous aider à sortir d’une situation problématique.

Par ailleurs, si vous êtes victime d’une arnaque, vous devez impérativement déposer plainte au plus vite au commissariat de police ou à la brigade de gendarmerie dont vous dépendez.