Aide de soutien familial de la CAF : Une revalorisation à hauteur de 50 % pour les résidents français

Aide de soutien familial

Annoncé le mois d’octobre 2022, le parlement français a décidé de venir en aide aux ménages français en difficulté concernant l’aide de soutien familial.

Elle a été revue à la hausse jusqu’à 50 %. Le versement de l’allocation de soutien familial par les Caisses d’allocations familiales (CAF) ou par la Mutualité Sociale Agricole (MSA) a pris effet depuis le début du mois de décembre 2022.

Quels ont été les changements apportés pour les allocations des ménages français ?

Depuis août 2022, dans la perspective d’aide exceptionnelle de solidarité, 50 euros seront ajoutés aux 100 euros initialement prévus, et cela, par enfant à charge. Cela est destiné aux foyers ne jouissant que du minimum d’aides sociales telles que le Revenu de solidarité ou encore l’allocation aux adultes handicapés.

Pour les foyers bénéficiant d’une prime d’activité, une majoration de 14 euros a été effectuée contre 28 euros à la base depuis novembre 2022.

À lire aussi : Titulaires de l’Allocation aux Adultes Handicapés : Peuvent-ils bénéficier du chèque énergie ?

L’allocation de soutien familial n’est pas en reste, car approximativement 800 000 foyers ont été ciblés pour bénéficier de cette aide par le gouvernement. Cette mesure de revalorisation à 50 % a pour but de diminuer de 2,2 points la pauvreté au sein de la société française face aux taux d’inflation auxquels elle fait face. D’ailleurs, la mise en exécution du décret n’a pas pris longtemps. Rappelons qu’il s’agit du texte français portant le Décret n° 2022-1370 du 27 octobre 2022

Il a été rapporté qu’à partir du mois de novembre 2022, l’ASF ou la pension alimentaire minimale sera revalorisée de 50 %. Si avant, cette somme a été fixée à hauteur de 122,93 euros, dès lors la somme minimale par enfant à charge par mois sera de 184,41 euros en condition monoparentale.

Pour les enfants de moins de 20 ans recueillis et sans la participation financière de ses deux parents, la somme a été fixée à 245,80 euros contre 163,87 euros.

Quelles sont les conditions requises pour profiter de l’allocation de soutien familial ?

Afin de bénéficier de l’allocation versée par la CAF, des conditions sont exigées. Elle s’applique en premier lieu à tous les résidents en France.

Elle est aussi applicable à ceux qui vivent dans une situation monoparentale, et que l’autre parent ne prend plus en charge l’enfant depuis au moins un mois. C’est aussi le cas si la pension alimentaire versée par l’un des parents est inférieure à la valeur minimale fixée qui est de 184,31 euros

L’allocation de soutien est également prévue, si vous prenez en charge ou accueillez un enfant sans les deux parents.

À lire aussi : Complémentaire santé : une forte hausse de 4,7 % des tarifs des mutuelles en 2023

Comment faire pour bénéficier de l’allocation de soutien familial ?

Pour bénéficier de cette nouvelle mesure, la procédure est assez simple. Pour les foyers déjà inscrits, il n’y a plus de démarches à faire, car cela prend effet depuis fin de l’année 2022. Et finalement, pour ceux qui sont concernés, mais n’ayant pas encore effectué de démarche, il suffit de s’adresser au site de la CAF pour initier une demande.