Chèque énergie exceptionnel : les nouveaux départements bénéficiaires de l’aide de 100 ou 200 euros cette semaine

chèque énergie exceptionnel

Cette semaine, les habitants de 19 départements recevront ce chèque énergie exceptionnel.

En 2023, les prix de l’énergie continuent d’augmenter. Face à cela, le gouvernement a mis en place une aide pour les ménages modestes qui peinent à régler leurs factures. Cela fait maintenant plus d’un mois qu’un chèque énergie exceptionnel a commencé à être distribué. Ce chèque de 100 ou 200 euros est une aide exceptionnelle de l’État et s’adresse à 12 millions de foyers modestes. Plusieurs personnes éligibles ont déjà pu en bénéficier, dans plusieurs départements. Nous vous donnerons plus de détails sur ces nouveaux départements bénéficiaires dans le présent article.

Qu’est-ce que le chèque énergie exceptionnel ?

Le chèque énergie exceptionnel est une aide votée le 23 novembre 2022 dans le cadre du projet de loi de finances rectificative. Elle cible les ménages les plus modestes, se trouvant dans les quatre premiers déciles de revenus.

C’est depuis le 12 décembre 2022 que l’État a commencé à distribuer ces chèques de 100 à 200 euros. Selon le ministère de la Transition énergétique, l’octroi de cette aide est étalé sur une période d’environ huit semaines et les chèques seront envoyés par département. De ce fait, 19 nouveaux départements éligibles recevront cette aide dans les prochains jours.

À lire aussi : Chèque énergie bois : saviez-vous que vous pouvez bénéficier d’une aide de l’État ?

Qui sont concernés par cette aide ?

Cette aide sera bénéfique aux 40 % des ménages les plus pauvres avec un revenu fiscal de référence par unité de consommation ne dépassant pas 17 400 euros. Cela correspond à peu près à 12 millions de foyers. 

À titre d’information, l’aide intervient en complément du chèque énergie traditionnel versé annuellement à 6 millions de Français.

Le chèque atteint 200 euros pour les ménages (déjà bénéficiaires du chèque énergie classique)  dont le revenu fiscal de référence est inférieur à 10 800 euros par unité de consommation. Elle est réduite à 100 euros si le revenu fiscal de référence du ménage concerné est compris entre 10 800 euros et 17 400 euros.

Pour y voir plus clair, voici un exemple : un couple de deux enfants avec 3 000 euros de revenus net obtiendra la somme de 100 euros, tandis qu’une mère célibataire gagnant le Smic et ayant deux enfants à charge pourra percevoir 200 euros.

Comment utiliser le chèque énergie exceptionnel?

Il faut savoir qu’aucune démarche préalable n’est nécessaire pour pouvoir bénéficier de cette aide, il est envoyé automatiquement aux foyers éligibles. C’est à l’administration fiscale de transmettre la liste des ménages éligibles à l’Agence des services et de paiement (ASP), qui sera ensuite chargée d’éditer et d’envoyer le chèque par courrier. Si vous êtes éligible, vous le recevrez automatiquement sans avoir à remplir un quelconque formulaire. Dans le cas contraire, il est donc inutile de contacter les services en charge du chèque énergie exceptionnel.

Le chèque énergie exceptionnel peut être utilisé pour régler vos dépenses d’énergie : électricité, gaz naturel, gaz de pétrole liquéfié, chaleur, fioul domestique, bois, biomasses, ou autres combustibles destinés au chauffage ainsi qu’à la production d’eau chaude. Vous pouvez aussi utiliser le chèque énergie exceptionnel pour des travaux de rénovation énergétique. Cependant, il ne peut être utilisé pour payer du carburant.

Concernant la durée de validité du chèque énergie exceptionnel, il pourra être utilisé jusqu’au 31 mars 2024.

Les 19 départements concernés par ce nouveau versement cette semaine

C’est la sixième et avant-dernière salve d’envoi pour le chèque énergie exceptionnel. Ci-après la liste des 19 départements concernés par les envois de cette semaine :

Nouvelle Aquitaine

16 – Charente

17 – Charente-Maritime

24 – Dordogne

33 – Gironde (4ᵉ envoi)

40 – Landes

47 – Lot-et-Garonne

64 – Pyrénées-Atlantiques

86 – Vienne

87 – Haute-Vienne

Bretagne

56 – Morbihan

Occitanie

09 – Ariège

12 – Aveyron

31- Haute-Garonne

32 – Gers

46 – Lot

65 – Hautes-Pyrénées

66 – Pyrénées-Orientales

82 – Tarn-et-Garonne

Grand Est

67 – Bas-Rhin (hors Strasbourg)